L’amour et le travail font-ils bon ménage ?

Tomber amoureux au travailPrès d’une personne sur deux prétend avoir déjà eu une relation amoureuse au bureau, si l’on en croit une étude réalisée en 2005 par le site de recherche d’emploi Monster auprès de 36 950 Européens. Cela ne doit pas étonner Loïck Roche, psychanalyste, qui estime que 12 % des couples se seraient formés sur leur lieu de travail. Dans son livre Cupidon au travail, il établit la loi de Cupidon : « chaque homme et chaque femme, en fonction de son ancienneté et du nombre de personnes que compte son environnement professionnel va développer un nombre précis de relations intimes sur son lieu de travail ».

De par le monde, tout n’est pas aussi simple. Au Japon, les relations amoureuses dans le cadre du travail sont purement et simplement interdites, sous peine de licenciement. Aux États-Unis, certaines entreprises interdisent non seulement toute relation entre salariés, mais aussi avec les clients de la société.
En France, la logique est différente. L’article L 1132-1 du code du travail pose le principe de non-discrimination et protège la vie amoureuse du candidat à l’embauche ou du salarié d’une entreprise. Un salarié a le droit à l’indifférence, c’est-à-dire le droit de voir ses sentiments amoureux dissociés de ses activités professionnelles, même si tout se passe dans le cadre du travail.
Mais attention à ne pas franchir pour autant la ligne qui sépare la séduction du harcèlement sexuel. La Cour de cassation en rappelle les caractéristiques dans une décision du 3 mars 2009 (pourvoi n° 07-44082) : « […] le harcèlement sexuel qui se caractérise par le but spécifique qui anime son auteur d’obtenir à son profit ou au profit d’un tiers des faveurs de nature sexuelle, se distingue d’une entreprise de séduction qui recouvre un ensemble d’agissements qui ne sont pas sous-tendus par une intention maligne (celle s’obtenir des faveurs sexuelles ou d’avilir la personne) et qui ne font qu’exprimer un sentiment amoureux ou d’affection sincère […] ».

Si l’employé a le « droit à l’indifférence », sa vie amoureuse ne doit pas perturber la vie de l’entreprise. On parle alors de « devoir d’indifférence ».
La Cour de cassation s’est néanmoins montrée assez tolérante vis-à-vis d’un salarié qui se faisait adresser dans l’entreprise, à son nom, un mensuel destiné à des couples échangistes auquel il était abonné. La revue ayant été ouverte par le service courrier et déposée au standard à l’intention de son destinataire et certains salariés s’étant déclarés choqués, l’employeur a engagé une procédure disciplinaire à l’encontre de cet employé. La Cour a considéré que « la réception par le salarié d’une revue qu’il s’est fait adresser sur le lieu de son travail ne constitue pas un manquement aux obligations de son contrat » (pourvoi n° 05-40803).
Il est même possible de conserver sur son ordinateur quelques souvenirs torrides de sa relation amoureuse puisque la Cour de cassation a aussi décidé que la seule conservation sur son poste informatique de fichiers contenant des photos à caractère pornographique sans caractère délictueux ne constituait pas, en l’absence de constatation d’un usage abusif affectant son travail, un manquement du salarié aux obligations résultant de son contrat susceptible de justifier son licenciement (pourvoi n° 08-42097).

Concernant les couples, le code du travail prévoit à l’article L 2314-16 qu’un salarié conjoint de l’employeur (marié, pacsé ou vivant en concubinage) ne peut pas être candidat à des élections professionnelles. Le code du commerce, quant à lui, précise à l’article L 121-4 que lorsque des époux désirent collaborer sur le plan professionnel, ils peuvent choisir entre plusieurs statuts : conjoint associé ; conjoint collaborateur ou salarié.

Avec le retour du printemps, si l’amour est dans le pré, rien ne dit qu’il n’est pas aussi là, juste à côté de vous, à quelques mètres de votre bureau. Regardez bien…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Commentaire

L’amour et le travail font-ils bon ménage ? — 2 commentaires

  1. Ping : Travailler au milieu des talons… | Le Blog de Presse et Multimedia

  2. Ping : Harcelé par son employeur | Le Blog de Presse et Multimedia

Laisser un commentaire