Avachis sur le canapé de père en fils…

Canapé rougeAller faire du sport n’est pas votre tasse de thé ?! Alors, ne vous étonnez pas que vos enfants passent leurs journées avachis sur le canapé ou enfermés dans leur chambre. En effet, une étude espagnole, publiée en mars 2012 dans le Journal of sports science & medicine, montre que la progéniture de parents sédentaires a quatre fois plus de risques de dédaigner les activités physiques que celle de parents plus actifs. Pour en arriver à une telle conclusion, ce travail intitulé Parental predictors of physical inactivity in spanish adolescents a porté sur un échantillon de 1 978 enfants ibériques, âgés de 12 à 16 ans, et sur leurs parents.

Grâce à une approche à la fois quantitative et qualitative, à l’aide de questionnaires et d’entretiens, les auteurs de cette étude ont déterminé le niveau d’éducation des parents, l’importance qu’ils apportent à la pratique d’activités physiques et sportives, ainsi qu’à leur propre pratique du sport. Les enfants, mais aussi des professeurs d’éducation physique et d’autres matières, ont aussi participé aux groupes de parole auxquels étaient conviés les parents.

Les résultats montrent de façon significative que les enfants dont les parents ne font jamais d’exercice ont un risque quatre fois plus important de ne pas pratiquer d’activités physiques ou sportives. Lorsque les parents attachent « un peu » ou « beaucoup » d’importance à la pratique d’une activité physique ou sportive, les enfants ont significativement moins de risques d’être physiquement inactifs.
Le niveau d’éducation des parents, quant à lui, ne modifie pas de façon significative le comportement des enfants.

L’un des enseignements tirés de cette étude est particulièrement intéressant : les jeunes n’hésitent pas à reprocher à leurs parents d’être plus exigeants quand il s’agit de leurs résultats scolaires que quand il est question d’activités physiques et sportives. Les enfants perçoivent leurs parents comme les personnes ayant la plus grande influence sur le fait qu’ils pratiquent ou non ce type d’activités. Or, beaucoup de parents n’ont pas conscience de servir de modèle en ce domaine et, par conséquent, n’assument pas leurs responsabilités pensant que ce sont les enseignants qui ont le plus d’influence sur leurs enfants quand il est question d’activités physiques et de pratiques sportives.

Allez, une balade à vélo en famille ?

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire