Le bruit à l’hôpital est mauvais pour la santé des patients

Où que soient hospitalisés des patients, le bruit est l’une des nuisances qui reviennent le plus souvent dans les plaintes exprimées. De nombreuses études ont montré que le bruit au sein des services d’hospitalisation a très nettement augmenté au cours des dernières décennies, principalement en raison du nombre toujours plus grand de matériels équipés d’alarmes et des rumeurs de la ville au pourtour des centres hospitaliers installés en zone urbanisée.

Une nouvelle étude prospective, publiée dans la revue Annals of Internal Medicine de l’American College of Physicians, a été réalisée à ce sujet par Orfeu M. Buxton de la Harvard Medical School. Son but a été de déterminer quels types de bruit empêchent les patients de dormir ou les réveillent, et quel impact ont ces bruits en fonction des différentes phases de leur sommeil.

Douze jeunes volontaires en bonne santé, hommes et femmes, ont passé 3 nuits dans un laboratoire du sommeil. La première nuit était destinée à les habituer à dormir dans le laboratoire et aucune étude n’a été faite. Lors des deux suivantes, des bruits enregistrés dans des services hospitaliers, comme des voix humaines, des alarmes, des sonneries de téléphones, des bruits de machines à glaçon, de circulation ou d’hélicoptères, ont été transmis dans les chambres des bénévoles. Les effets sur leur sommeil de chaque bruit et de son volume ont été étudiés en utilisant un électroencéphalogramme (EEG). Le rythme cardiaque des patients a été suivi par électrocardiogramme (ECG).

Plus le niveau de bruit augmente, plus les sujets étudiés ont vu leur sommeil perturbé. Ce sont les sons électroniques des appareils médicaux qui sont les plus nuisibles, plus que les voix ou les bruits ambiants comme ceux de la circulation. Quand le sommeil des patients a été interrompu, même pendant quelques secondes, leur rythme cardiaque s’est accéléré. Cela s’est produit le plus souvent lors des phases de mouvements oculaires rapides du sommeil, son stade le plus léger.

Sachant que les personnes hospitalisées sont souvent beaucoup plus âgées que les sujets étudiés et qu’elles sont malades, deux éléments qui altèrent déjà leur sommeil, le bruit les affecte plus encore. Pour Orfeu M. Buxton, il est nécessaire de lutter de façon efficace contre le bruit à l’hôpital pour ne pas nuire à leur rétablissement.

Si la charte de la personne hospitalisée prévoit que les établissements de santé garantissent la qualité de l’accueil et la tranquillité des malades, le personnel de ces centres, pris par son travail, oublie malheureusement bien souvent que le bruit est perçu comme une agression par les malades qu’il est chargé de soigner. À bon entendeur…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Commentaire

Le bruit à l’hôpital est mauvais pour la santé des patients — Un commentaire

Laisser un commentaire