Le X ou comment combler le trou de la Sécu

Une accorte infirmièreQuelques jours avant que le gouvernement britannique n’annonce une grande réforme du système de santé (le NHS) au pays de Sa Majesté, basée sur la qualité des soins choisie par les médecins plutôt que par une bureaucratie motivée par les économies de santé, le Parlement anglais a été le théâtre d’une révélation des plus amusantes.

Un hôpital londonien, toujours à la recherche de fonds pour compléter le maigre budget qui lui était alloué, a profité d’une période de fermeture de l’un de ses services pour le louer tout équipé à une équipe de tournage. C’était, en effet, un décor idéal pour un film à gros budget et la somme proposée avait de quoi aider à payer le salaire des agents hospitaliers, poste toujours le plus dispendieux au sein du budget des établissements de santé.

Ce qui a le plus choqué les parlementaires anglais n’est pas qu’un hôpital ait dû en arriver à cette extrémité pour obtenir des subsides supplémentaires, mais le caractère pornographique du film qui a été tourné en ses murs. Un long métrage qui a comblé plus d’une… personne appréciant le X.

L’affaire a été révélée début juillet 2010, mais les faits se sont déroulés avant 2002. Personne ne sait ce qu’il est advenu du directeur de l’établissement de l’époque, mais tous s’accordent à dire qu’il aurait mérité une sanction. Pour les uns, parce qu’il a loué un service et le matériel de l’hôpital ; pour les autres, parce qu’il n’a pas fait bénéficier des patients des services de médecins bien équipés et d’accortes infirmières qui ont fait la réputation du film.

En cette période estivale, de nombreux services hospitaliers sont fermés un peu partout dans l’Hexagone pour faire des économies. De là à imaginer que…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.