L’Europe manque de poissons, pas de pédicures

Il est frais mon poisson, il est frais !On nous l’a dit sur tous les tons : « mangez du poisson, c’est bon pour la santé ».
Les Européens consomment donc désormais plus de poissons que les eaux communautaires n’en produisent… En effet, selon un rapport de la New Economic Foundation (NEF), alors que L’Europe est dotée des lieux de pêches les plus vastes et parmi les plus riches de la planète, ces habitants consomment en 6 mois la totalité de sa réserve annuelle et il faut donc importer les 6 mois restants en s’approvisionnant dans les eaux non communautaires.
Depuis l’an 2000, cette dépendance survient de plus en plus tôt dans l’année. Pour l’ensemble de l’Europe, elle survient le 9 juillet, mais encore plus tôt pour les pays qui n’ont pas ou peu d’accès aux eaux communautaires tels que l’Autriche, la Slovaquie ou la Slovénie.

Plutôt que de manger du poisson, certains ont choisi de leur servir de repas. C’est une nouvelle tendance dans les soins du corps qui se pratique dans les Fish SPA : les pieds sont plongés dans un bassin qui contient des petits poissons carnivores, des Garra Rufa, qui exfolient les peaux mortes en les aspirant. C’est de la fish pedicure ! Une pratique importée du Vietnam où ces poissons ont un usage médicinal chez les patients souffrant de certaines maladies de peau comme le psoriasis. Là-bas, on ne se contente pas d’y plonger les orteils, on y prend des bains dans des bassins remplis de ces charmantes petites bêtes heureusement dépourvues de dents. Après quelques minutes de traitement, il paraît que l’on s’y sent comme un poisson dans l’eau…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire