Ceux qui ont du flair se laissent séduire

Les Pinocchio du marketingLes industriels ne se contentent plus de nous en faire voir de toutes les couleurs pour nous faire consommer davantage, ils sollicitent chaque jour davantage nos cellules olfactives.
Dès notre plus jeune âge, nous percevons les odeurs, avant même de percevoir les couleurs, grâce à notre nez et à ses cellules olfactives, organe très sensible puisqu’il pourrait distinguer environ 4 000 parfums différents. L’odorat est au cœur de nos sens et stimule fréquemment nos souvenirs. Le marketing olfactif est donc en plein essor !

De nos jours, certains espaces de vente diffusent des senteurs variées pour créer une ambiance : un air chargé d’iode au rayon poissonnerie pour recréer l’ambiance du large,  des parfums d’agrumes aux rayons fruits et légumes, la bonne odeur du pain et des viennoiseries qui sortent du four au rayon boulangerie, etc.
De nombreux objets sont également concernés par ces nouvelles techniques de vente : il y avait les post-its parfumés à la fraise, il y a maintenant des clés USB ou des ordinateurs portables qui dégagent des parfums. L’industrie agroalimentaire table, quant à elle, sur les arômes alimentaires.
Une signature olfactive peut même créer une identité pour une marque, la difficulté résidant tout de même dans le choix du parfum afin qu’il plaise à la majorité d’entre nous.

Certains d’entre nous savent mieux que les autres utiliser leur olfaction : soit de manière innée, soit à l’issue d’une formation professionnelle qui permet de devenir “nez” (un professionnel qui intervient aux diverses étapes de la fabrication des parfums). Un nez est capable de mémoriser 1 500 matières et surtout de les identifier.

L’univers des parfums est assez complexe puisque chaque parfum se distingue par ses 3 notes : la note de tête, que l’on sent immédiatement, mais qui est très volatile ; la note de cœur, c’est la senteur principale que l’on sent durant quelques heures ; enfin, la note de fond, le cœur même du parfum, que l’on peut même encore sentir le lendemain.

Nos récepteurs olfactifs ne peuvent détecter qu’un nombre limité de substances, c’est pourquoi il arrive que notre olfaction sature. C’est pour cette raison que des parfumeries proposent aux clients de respirer des grains de café, leur odeur ayant le pouvoir de neutraliser l’odorat afin qu’ils puissent tester plusieurs parfums sur un temps assez court. Le café a décidément d’innombrables vertus.

Même s’il n’est pas toujours facile de résister à la tentation et aux sirènes du marketing, attention tout de même à ne pas se laisser mener par le bout du nez…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.