Fumer durant la grossesse : quelles conséquences pour l’enfant à naître ?

Fumer tueS’il existait jusque-là des doutes quant à savoir si le tabagisme maternel était réellement associé à des malformations congénitales, il semblerait que l’étau se resserre un peu plus entre tabac chez la femme enceinte et anomalies congénitales de l’enfant à naître. En effet, des chercheurs britanniques ont réalisé une étude complète de la littérature sur plus de cinquante ans afin de déterminer qu’elles étaient les malformations spécifiques aux bébés des femmes enceintes fumeuses.

C’est dans un article intitulé Maternal smoking in pregnancy and birth defects: a systematic review based on 173 687 malformed cases and 11.7 million controls, ce qui signifie Tabagisme maternel pendant la grossesse et anomalies congénitales : un examen systématique basé sur 173 687 cas de malformations et 11,7 millions de témoins, publié le 11 juillet 2011 dans la revue Human Reproduction Update que l’équipe londonienne d’Allan Hackshaw a fait connaître les résultats de son travail.

Toutes les études observationnelles relatives à ce sujet publiées entre 1959 et 2010 ont été recensées par les chercheurs à l’aide de la puissante base de données Medline. En s’intéressant à celles qui n’étaient pas en rapport avec une anomalie chromosomique et qui montraient des différences entre les femmes enceintes fumeuses et non-fumeuses, ils ont pu en arriver à la conclusion que certaines anomalies congénitales étaient associées de façon significative au tabagisme maternel.

Malformations cardiaques ou cardiovasculaires, musculosquelettiques ou des membres ; doigt manquant ou surnuméraire ; pied bot ; craniosténose (soudure anticipée des os du crâne) ; malformations faciales, oculaires, orales ou gastro-intestinales ; laparoschisis (une fente de la paroi abdominale) ; atrésie anale (ouverture incomplète, voire même absente de l’anus) ; hernie ; cryptorchidie (absence d’un ou des deux testicules dans le scrotum) : la liste est longue.

Selon Allan Hackshaw et son équipe, une meilleure information des fumeuses désirant avoir un enfant sur ces anomalies congénitales devrait faire partie des mesures de santé publique permettant d’encourager ces femmes à arrêter de fumer avant ou pendant leur grossesse.

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.