Gagner un bébé-éprouvette chaque mois à la loterie

Tubes à essai et pipetteLorsqu’il est question de bébé-éprouvette, les Britanniques savent de quoi il retourne puisque c’est au Royaume-Uni qu’est né le premier, le 25 juillet 1978, alors qu’il aura fallu attendre 1982 pour qu’en France une petite fille naisse à la suite d’une fécondation in vitro (FIV). Depuis, le nombre de bébés procréés grâce à une assistance médicale n’a cessé d’augmenter et l’on estime à plus de 20 000 les enfants nés grâce à la procréation médicalement assistée en 2008 dans l’Hexagone. Si dans notre pays l’infertilité est prise en charge à 100 % par les caisses d’assurance-maladie sous certaines conditions, ce n’est pas le cas dans certains pays de l’Union européenne. C’est ce qui explique qu’en Angleterre une œuvre de bienfaisance ait décidé d’organiser une loterie mensuelle dont le premier prix est le financement d’une procédure de fécondation in vitro. Chaque mois, n’importe qui peut donc gagner un bébé-éprouvette !

Une tombola pour une technique qui ne laisse rien au hasard : voilà qui est original. Et cela est on ne peut plus officiel puisque l’organisation caritative To Hatch a obtenu une licence de la Commission des jeux du Royaume-Uni pour pouvoir mettre en vente les billets à partir du 30 juillet 2011. Chaque participant doit débourser 20 livres britanniques, soit un peu moins de 23 euros, pour avoir une chance d’emporter le gros lot : un avoir d’une valeur de 25 000 £ (plus de 28 500 €) sur des soins relatifs à une FIV dans les meilleures cliniques d’Angleterre. Les gagnants ont aussi droit à une nuit dans un hôtel de luxe la veille de l’insémination, à une voiture avec chauffeur pour les conduire à la clinique et à un téléphone portable pour rester en contact avec l’équipe médicale.

Tout le monde peut gagner puisqu’il suffit d’être âgé de plus de 18 ans et résider sur le territoire britannique. Peu importe que l’on soit en couple ou non, homo ou hétérosexuel, jeune ou vieux : tout est prévu. Les célibataires, par exemple, se voient accorder un don de gamètes et une mère porteuse si nécessaire.
Si la FIV échoue, là encore, tout est prévu : dons d’embryons, traitement favorisant la procréation et mère porteuse sont assurés.

Tous les bénéfices de cette tombola vont à l’œuvre caritative à l’origine de cette idée. Les fonds recueillis doivent servir à soutenir le site Internet de l’organisation afin d’élargir la communauté en ligne et d’offrir un lieu d’échanges aux patients, à ceux qui les soutiennent, aux cliniques spécialisées, aux oeuvres caritatives, aux professionnels et aux autorités de santé, ainsi qu’à tous ceux qui sont confrontés à des difficultés à concevoir.

Scandale pour les uns, chance inespérée pour les autres : il est évident que le sujet laisse peu de gens indifférents.

Faites vos jeux. Rien ne va plus…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Commentaire

Gagner un bébé-éprouvette chaque mois à la loterie — 2 commentaires

  1. C’est une bonne idée qui donnera à réflechir à des pays qui sont en retard en matière de PMA, voire arriérés.
    Comment puis je participer à cette loterie svp?
    Merci

  2. bonsoir àl’équipe médicale. j’ai déja fais 1 insé artificiel en france,2 insé artificiels en belgique,je viens de faire une fiv double-don en espagne
    (tous négatifs.je voudrai savoir les détails pour votre centre. j’ai déjà 3 garçons, et je voudrai savoir si vous voudrez me faire une fiv avec DPI pour le choix du sexe. je voudrai savoir vos processus, démarche, comunications, suivis médical, tarifs, combien de temp sur place. j’ai l’utérus fibromateux et suis séropositive mais charge virale indétectable et donc tout ça les médecins ont trouvé que ni l’un ni l’autre ne gène pas pour une grosesse, merci de votre réponse, je suis une femme de couleur, séparée donc pas de partenaire.j’ai le moral très bas à cause de cette dernière tentative de fiv qui se solde toujour par le négatif.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.