Les spermatozoïdes n’aiment pas faire du vélo

Piste cyclableCinq heures de vélo par semaine pourraient suffire à réduire la fertilité des hommes amoureux de la petite reine.

Des chercheurs de l’université de Boston aux États-Unis ont interrogé 2 200 hommes suivis dans des services traitant des problèmes de fertilité et ont découvert que les hommes qui font du vélo au moins cinq heures par semaine ont des spermatozoïdes moins nombreux et moins actifs que les hommes qui ne font aucun exercice.

Les données ont été ajustées au poids, à la pression artérielle, au choix des sous-vêtements ainsi qu’à d’autres variables et il a été constaté que les hommes qui faisaient de l’exercice régulièrement n’étaient pas plus susceptibles que les hommes qui ne font pas de sport d’avoir des problèmes de sperme, qu’il s’agisse de qualité ou de quantité.
Mais quand on entre dans le détail et que l’on étudie les choses pour chaque activité sportive, les hommes ayant répondu qu’ils passaient au moins cinq heures par semaine à vélo sont deux fois plus susceptibles d’avoir à la fois une faible numération des spermatozoïdes et une mobilité relativement pauvre de ces derniers.

Pour Lauren Wise, l’auteur de cette étude, ces anomalies pourraient être dues aux microtraumatismes des testicules au cours de cette activité ou à l’élévation de la température au niveau du scrotum pendant cet exercice.

Même si ces données viennent confirmer ce qui avait déjà été mis en évidence chez les cyclistes professionnels, d’autres études sont nécessaires pour confirmer ces résultats dans la population générale, car il se peut qu’il y ait un biais dû au choix de la population interrogée. L’information reste tout de même intéressante et peut être prise en compte par les couples qui peinent à avoir des enfants. Pour ne pas ramer, mieux vaut pédaler moins…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.