Mensonge sur toute la ligne…

Régime minceurMadame Bartup, âgée de 51 ans, s’est serré la ceinture pour acheter des substituts de repas dans l’espoir de retrouver sa taille de guêpe…
Cette Anglaise, en consommatrice avertie, a pris soin de lire attentivement les étiquettes des produits : ce n’est donc pas un hasard si elle a choisi des substituts au goût fraise de la marque de distributeur du numéro 1 des supermarchés en Angleterre, mais tout simplement parce qu’ils affichaient une plus faible teneur calorique que les produits similaires des autres marques.
Au bout de trois semaines, voyant que la balance persiste à afficher le même poids, cette consommatrice a contacté les journalistes de Watchdog, une émission d’investigation diffusée par la BBC. Les journalistes ont mené leur enquête et contacté le distributeur qui a reconnu être au courant depuis 2 mois de cette erreur d’étiquetage : 135 calories affichées pour 205 calories en réalité. Bien que conscient du problème, il aura néanmoins fallu cette intervention à la télévision pour que le géant des supermarchés se résolve à retirer les produits de ses rayons et présente ses excuses…

N’aurait-elle pas dû préférer l’exercice aux substituts alimentaires ? À en croire une étude publiée le 7 septembre 2010 dans l’International Journal of Obesity, en se mettant au sport au moins 3 heures par semaine tout en gardant ses habitudes alimentaires, elle aurait pu perdre en moyenne 2 kg de graisse et affiner son tour de taille. Un résultat qui ne paraît pas énorme, mais qui a le mérite de réduire la sédentarité à l’origine de bien d’autres maux.

La meilleure solution ? Aller chercher ses boîtes de substituts en courant, peut-être…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire