Penser aux tâches domestiques serait mauvais pour la tension artérielle

Coeur et tension artériellePeu importe celui qui passe l’aspirateur ou qui fait la vaisselle, il suffirait de s’estimer responsable des tâches ménagères au sein de son foyer pour courir le risque d’être hypertendu !

C’est la conclusion à laquelle en sont arrivés des chercheurs de l’université de médecine de Pittsburgh aux États-Unis dans une étude publiée en ligne sur le site de la revue Psychosomatic Medicine, le 7 janvier 2011.

À la demande des chercheurs, plus d’une centaine d’hommes et de femmes travaillant à temps plein et non traités pour une hypertension artérielle ont complété un questionnaire portant sur sept tâches domestiques : s’occuper des enfants ; prendre soin des animaux de compagnie ; prendre en charge un malade ou une personne âgée ; effectuer les travaux ménagers (ménage, lavage, repassage, etc.) ; réparer la voiture ou la maison ; jardiner ou gérer le budget. Ils ont dû dire combien de temps ils consacraient à chacune de ces tâches et le degré de responsabilité qu’ils estimaient avoir dans la gestion de chacune de ces tâches.

Chaque participant a ensuite dû porter pendant une journée entière, au travail, comme à la maison, un appareil réalisant un Holter tensionnel. Ce boîtier enregistrant la tension artérielle à intervalles réguliers sur une durée de 24 heures est porté en permanence et permet d’obtenir une courbe pressionnelle facilement interprétable, système dont se sont inspirés les derniers tensiomètres adaptés aux smartphones.

Grâce à de savants calculs croisant les réponses aux questionnaires et les résultats du Holter, les chercheurs en sont arrivés à la conclusion que ce n’était pas le nombre d’heures passées aux tâches domestiques qui importait le plus, mais la responsabilité que les participants à l’étude estimaient avoir dans leur réalisation qui faisait courir le risque de voir leur tension artérielle grimper, et ce qu’il s’agisse des valeurs de la pression systolique ou diastolique.
Deux faits marquants : ce risque est plus élevé chez les patients ayant de faibles revenus et, parmi les tâches domestiques, ce sont les travaux ménagers qui font le plus monter la tension.

Vous êtes riche et hypertendu : aller vivre à l’hôtel !

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.