Plus une blonde est enrobée, moins elle met le feu !

En France, un incendie a lieu toutes les 2 minutes et il suffit de 4 minutes pour transformer une flamme en cauchemar. En 2005, plus de 6 000 Français ont été victimes d’incendies provoqués par des cigarettes et 295 personnes ont ainsi perdu la vie. C’est bien peu (mais déjà trop) comparé aux 650 000 Européens qui meurent chaque année des méfaits du tabac, mais cela a suffi pour que des mesures soient prises afin de réduire ce risque.

Dès 2011, les cigarettes devront comporter 2 ou 3 bandes de papier supplémentaires, la couche de papier sera donc plus épaisse. Dès que le fumeur cessera de tirer sur sa cigarette, la combustion sera interrompue, ce qui devrait éviter que la cigarette ne mette le feu à l’objet sur lequel elle est posée ou sur lequel elle est tombée, par exemple.
Selon l’Association française de normalisation (Afnor), toutes les cigarettes “blondes” devraient présenter cette caractéristique d’ici quelques mois.
Les brunes qui sont tout autant ravageuses seront bien sûr concernées par cette même mesure, mais dans un second temps.
Ces cigarettes anti-incendie ont été annoncées en 2007 par la Commission européenne et elles sont déjà commercialisées depuis quelques années dans de nombreuses régions du monde : Australie, Canada, certains états américains, etc.
D’autres mesures ont été adoptées récemment pour limiter le nombre d’incendies : la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 rend obligatoire, dès 2015, l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation. Ils seront à la charge de l’occupant.

Lorsqu’il faut éteindre un feu, rien ne vaut un extincteur en état de marche. Or, seulement 5 % des foyers français en sont équipés. Pourtant, les designers proposent désormais des extincteurs qui sont de véritables objets d’art.

La sagesse recommande de ne pas jouer avec le feu…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Commentaire

Plus une blonde est enrobée, moins elle met le feu ! — Un commentaire

  1. Chaque cigarette comporte désormais sur sa longueur deux ou trois anneaux où le papier dispose de moins de micro-performations. Lorsque la combustion arrive à ces anneaux, le tabac est moins oxygéné, ce qui facilite l’extinction de la cigarette si le consommateur ne fume pas activement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.