C’est l’anesthésiste qui a la télécommande !

Pousser les seringues à distancePas question d’écran plat et de zapping dans cet article, mais de “téléanesthésie” : une nouvelle façon d’endormir un patient à distance qui a éveillé la curiosité de la communauté scientifique ces derniers jours.

La ville de Pise, en Toscane, ne manque pas de brillants anesthésistes, mais c’est pourtant une équipe canadienne qui s’est penchée sur un patient devant être endormi pour subir une intervention sur la thyroïde. Enfin penchée… pas vraiment : puisque plutôt que de prendre l’avion pour venir tenir la main du malade, les médecins canadiens ont préféré rester dans leur service d’anesthésie de l’Université McGill à Montréal sans pour autant renoncer à participer. Et le 30 août 2010, c’est à distance qu’ils ont endormi le patient ! Un système automatisé et quelques caméras stratégiquement placées pour assurer la vidéoconférence ont ainsi permis aux anesthésistes canadiens de sédater et de surveiller le malade tout en échangeant de bonnes blagues avec les chirurgiens italiens, qui eux étaient tout de même sur place…
C’est depuis une espèce de cockpit, tapissé d’écrans et de télécommandes que les anesthésistes du pays à la feuille d’érable ont déclenché les pousse-seringues et gardé un oeil attentif sur la fréquence respiratoire et le rythme cardiaque de l’opéré, même si pour cette première mondiale transatlantique leurs confrères anesthésistes italiens veillaient dans l’ombre…

Cette solution est destinée à être utilisée dans des pays où de nombreuses personnes vivent dans des régions éloignées, comme le Canada, où un anesthésiste n’est pas forcément disponible sur place. Elle peut aussi être intéressante dans le cadre de la formation d’un interne en anesthésie qui a besoin de prendre confiance et d’acquérir de l’expérience, ce système lui permettant de prendre en charge seul un patient sans qu’un médecin senior soit physiquement présent, tout en sachant qu’il peut intervenir à distance en cas de besoin.

Si la chirurgie à distance à l’aide de robots télécommandés a déjà fait à plusieurs reprises la Une de l’actualité, l’anesthésie n’avait pas encore franchi le pas. C’est maintenant chose faite et d’autres projets sont déjà envisagés, comme celui paru dans la revue Anesthesia & Analgesia de septembre 2010, qui propose d’utiliser l’un de ces robots-chirurgiens pour réaliser à distance des anesthésies locorégionales complexes.

Aux dernières nouvelles, le patient va bien. Il a prévu d’aller se reposer… au Canada !

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.