Votre prescription de lunettes grâce à votre smartphone

Le système NETRA monté sur un smartphoneEn 2010, plus de 2,4 milliards de terriens voient mal et ne portent pas de correction visuelle. Un enfant sur quatre souffre de problèmes de vue. En Chine, 18 millions de bébés naissent chaque année, dont plus de 10 millions auront besoin de lunettes avant l’âge de 18 ans, tandis que dans trente ans, il y aura plus de 3 milliards de presbytes sur la planète… Autant dire que les ophtalmologistes ne manquent pas de travail de par le monde.

Dans le même temps, plus de 5 milliards de terriens disposent d’un abonnement de téléphonie mobile, un chiffre qui augmente de 2 millions chaque jour. Un abonnement qui sert parfois à une famille entière ou même à un village entier dans certains pays du Tiers Monde où des réseaux filaires n’ont parfois jamais été installés.
S’il se vend plus d’un milliard d’appareils neufs chaque année, tous ne sont pas des smartphones, même si ces derniers connaissent une explosion de leurs ventes qui laisse présager qu’ils seront très rapidement les téléphones portables les plus répandus sur la planète. Qui aurait pu penser cela avant que l’iPhone ne révolutionne le marché du téléphone portable ?

À première vue pourtant, aucun rapport entre prescription de lunettes et smartphone. C’était sans compter avec l’un des prestigieux laboratoires de recherche du MIT (Massachusetts Institute of Technology) et avec son projet NETRA.
Grâce à un ingénieux système de lentilles disposées dans un petit dispositif en plastique venant se positionner devant l’écran de n’importe quel smartphone où sont projetées des mires colorées mobiles, une application téléchargée sur le téléphone est en mesure d’estimer la réfraction du sujet répondant au test, le tout en moins de deux minutes. Myopie, hypermétropie, astigmatisme sont démasqués en un clin d’oeil ! C’est à partir de ces données que la prescription de lunettes pourra être réalisée.

Bien sûr, ce type d’appareil ne remplace pas une consultation d’ophtalmologie et son lot d’examens de dépistage, mais il peut rendre bien des services dans des pays où l’accès aux soins ne se résume pas à appeler avec son portable pour prendre rendez-vous…

Partager sur :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Digg
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Ping.fm
  • Technorati
  • Yahoo! Buzz

Laisser un commentaire